Publié dans éducation, Etre parents, Lecture, Réflexion

C’est moi qui décide #1

9782709638388Il y avait longtemps que je m’étais pas régalée avec un livre sur l’éducation. Et c’est grâce à Kaloo, vous trouverez son blog ICI.

En fin de vacances, mes rapports avec ma fille étaient très tendus. Il faut dire que passer deux mois ensemble, cela peut saouler. Ma fille en avait un peu marre de me voir, sûrement, et moi, j’avais besoin d’espace, de temps que pour moi sans être sollicitée par un grumeau.

Et là, Kaloo m’a tendu son livre. Il m’a permis de lever la tête du guidon et de ne plus être dans le rapport de force usant.

« Quand nous rencontrons un conflit, trois options s’offrent à nous: camper sur nos positions, chercher un compromis, proposer des alternatives et négocier ou lâcher prise. »
Il est clair que lorsque le rapport de force pointe son nez, il est judicieux de se demander quelle option choisir dans cette situation. Evidemment que lorsqu’on est épuisé, on n’a pas la capacité à se mettre en mode « option », souvent on tire dans le tas. Mais bon…les parents sont des humains avant tout.

« Certains parents peuvent vivre le lâcher prise comme une défaite. C’est tout au contraire une option qui peut-être très pertinente et utile. Gardons ceci à l’esprit: lorsqu’un parent se retire d’un conflit de pouvoir, la situation se résout souvent d’elle même, comme par enchantement. Cette option règle parfois le problème subtilement , tout en douceur. »
C’est sûr qu’avant la lecture, je me disais que le lâcher prise ne rimait pas avec l’éducation que je souhaitais donner à ma fille. C’est sûr que j’utilisais très peu le lâcher prise et que je m’enlisais souvent dans un rapport de force. Et à ce moment-là, personne n’en ressortait indemne. Alors que maintenant,j’ai cette sensation que l’on y gagne toutes les deux.

« Un autre domaine auquel il importe de réfléchir quand il s’agit d’éviter des conflits de pouvoir, c’est au tempérament de notre enfant. (…) Quand on l’oblige à changer, l’enfant se campe encore davantage dans son trait de caractère, qu’il soit obstiné, passionné, ou débordant d’énergie. »

Publicités

2 commentaires sur « C’est moi qui décide #1 »

  1. Ha je viens de finir « j’ai tout essayé » de la même auteure…, dommage que je l’ai lu si tard, je fonce sur celui que tu présente !

  2. Ce livre n’est pas écrit par Isabelle Filliozat. Elle présente juste le travail de Jan Faull qui est conseillère en parentalité aux USA. Mais c’est vraiment un bon livre qui donne des pistes intéressantes pour sortir des tensions avec nos loulous.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s