Enfant parfaite, sors de ce corps

Il y a des moments où nous, parents, nous restons sans voix, interpelés, sidérés. Des moments où ce petit bout de femme de 3 ans nous scotche.

Scène 1:Très fatiguée, je m’installe dans son lit pour lui lire l’histoire du soir. A la fin de la lecture, allongée et bien installée, je dis à GirlyMowgli:
– Je crois que je vais rester là et dormir avec toi.
– Ah! non! Tu as ton lit. Ton lit est en bas avec papa.

Scène 2:
GirlyMowgli a eu une passe où elle voulait sans arrêt aller manger au Mac Do. Il faut dire que le fast-food se trouve pas très loin de chez nous donc on y passe très souvent devant.
Un soir,  l’Homme la ramène de la crèche, GirlyMowgli en passant devant le MacDo:
– Et si on allait manger au Mac Do.
– Non, on a prévu autre chose. Nous allons aller chercher des pizzas ce soir.
GirlyMowgli, très déçue:
– Moi, j’en mangerai pas car je ne mange que des légumes.

Scène 3:
Quand nous prenons des médicaments, nous entendons souvent:
– T’as pris tes médicaments?

Scène 4:
Le vendredi soir, chez nous, c’est souvent « Apéro »: nous fêtons le week-end.
Ce soir-là, nous avions décidé de faire pizza-documentaire (on mange de la pizza devant un 04cff44d6a88be347c60602580b7e8dcdocumentaire animalier de la 5). GirlyMowgli ne mangeait rien préférant regarder la télé.
L’Homme: – Si ça continue, on ne mangera plus de pizza devant un documentaire car tu ne manges rien.
La semaine suivante, l’Homme dit à GirlyMowgli que le soir nous allons faire un apéro. GirlyMowgli lui répond:
– Pas une pizza devant un documentaire car je mange rien.

Scène 5:
Quand un de mes élèves fête son anniversaire à l’école, je ramène un bonbon ou deux à GirlyMowgli:
– Oh! regarde. J’ai eu un anniversaire dans ma classe. Je t’ai ramené deux carambars.
GirlyMowgli glousse de contentement. J’enchaine:
– Viens, on va les mettre dans ta boite pour que tu puisses les manger samedi.
Et nous voilà, aller au placard pour ranger les dits bonbons. Nous retournons dans le salon. Et là, elle se retourne vers moi:
– Dis, il ne faudra pas que tu m’en ramènes trop souvent car sinon je vais avoir des caries.

4 commentaires sur “Enfant parfaite, sors de ce corps

Ajouter un commentaire

    1. Je crois que d’abord la sagesse se trouve chez l’enfant, puis on la perd un peu, beaucoup jusqu’à que l’on atteigne la dernière partie de notre vie.

  1. En fait, l’innocence de l’enfant lui fait voir et percevoir les choses directement, sans arrières pensées. Comme il n’est pas encombré par tout un tas de pensées préfabriquées, il va droit au but , d’où en effet sa capacité étonnante à raisonner avec sagesse ( d’où le dicton populaire : la vérité sort de la bouche des enfants … ). Quel dommage que nous perdions ensuite cette extra lucidité et l’insouciance qui va avec !
    Merci pour le passage sur mon blog !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :