Le samedi, je lis #33

73d8e2749c7900438e7467eae8d92a4eDire qu’il fut une époque où je lisais des Mary Higgins Clarks…mais ça, c’était dans une autre vie ou avant l’existence des Franck Thilliez ou Caryl Férey.

Aujourd’hui, je reviens avec Zulu de Caryl Férey. Au delà d’écrire des polars déstabilisants, il les documente d’informations sur les ethnies sur laquelle il échafaude ses histoires. Après avoir écrit sur les Maoris (voir ICI), nous voilà cette fois-ci plongeait dans une enquête en Afrique du sud.

Enfant, Ali Neuman a fui le bantoustan du KwaZulu pour échapper aux milices de l’Inkatha, en guerre contre l’ANC, alors clandestin. Même sa mère, seule rescapée de la famille, ne sait pas ce qu’elles lui ont fait…

Aujourd’hui chef de la police criminelle de Cape Town, vitrine de l’Afrique du Sud, Neuman doit composer avec deux fléaux majeurs : la violence et le sida, dont le pays, première démocratie d’Afrique, bat tous les records. Les choses s’enveniment lorsqu’on retrouve la fille d’un ancien champion du monde de rugby cruellement assassinée dans le jardin botanique de Kirstenbosch. Une drogue à la composition inconnue semble être la cause du massacre. Neuman qui, suite à l’agression de sa mère, enquête en parallèle dans les townships, envoie son bras droit, Brian Epkeen, et le jeune Fletcher sur la piste du tueur, sans savoir où ils mettent les pieds… Si l’apartheid a disparu de la scène politique, de vieux ennemis agissent toujours dans l’ombre de la réconciliation nationale…

Source Babelio

Caryl Férey a le don de secouer son lecteur. Cet homme est diaboliquement bon. Son écriture est de très bon niveau.

En un mot: Waouuuuuuh!

Si vous ne le connaissez pas cet auteur, foncez!

22681_1289207

C’était le rendez-vous hebdomadaire initié par Virginie B.

9 commentaires sur “Le samedi, je lis #33

Ajouter un commentaire

  1. Nous sommes de grands fans de cet auteur à la maison, et l’homme est venu par chez nous plusieurs années de rang à l’occasion d’un salon littéraire. Cette année il a fait une intervention dans la classe de ma fille en terminale L. Tous (et toutes !!!) les élèves sous le charme…
    Ces phrases qui te percutent, que tu relis en te disant « rhaaa la vache ça cogne !!! ». Il est fort le bougre… 😉

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :