Publié dans éducation, Lecture

Mes lectures 2016 # 1

logoLecture2016Ce livre acquis en 2013 a trôné longtemps sur ma table de chevet, en attente du bon moment. Chose faite.
Pierre Rabhi est un être qui dégage  une grande simplicité . Je m’étais intéressé à l’école du Colibri (ICI) en découvrant le DVD « Quels enfants laisserons-nous à la planète? » d’Anne Barth.

La pédagogie employée dans cette école autour de la non violence, de la coopération est de bon sens mais si éloignée du rythme imposé de notre société: toujours plus vite, être en compétition.
Dans cette école, ils éduquent à la paix.
Revenons au manifeste pour la Terre et l’Humanisme, Pierre Rabhi prône un retour au source, se remettre en adéquation avec notre Terre nourricière, vivre à son rythme. Il décrit l’agroécologie. Son traité est un hymne à la Terre avec un grand T mais aussi à la terre, l’humus.
Afin que l’on se recentre sur l’essentiel, il faut que les hommes se retrouvent. Pierre Rabhi est un humaniste qui croit en l’homme, au citoyen. Si chacun fait sa part, le monde ira mieux. Nous ne devons pas attendre de nos politiques, nous devons nous mobiliser pour un autre monde ( la part du colibri, légende amérindienne ICI)
Quand j’ai fini ce livre, un doute m’assaillit: Sommes-nous capable d’inverser la tendance? Sommes-nous capable de nous humaniser? Quand je vois toute cette violence, toutes ces haines, je m’interroge.

71q0JWoTDUL

 

Au-delà des catégories, des nationalismes, des idéologies, des clivages politiques et de tout ce qui fragmente notre réalité commune, c’est à l’insurrection et à la fédération des consciences que je fais aujourd’hui appel, pour mutualiser ce que l’humanité a de meilleur et éviter le pire.
Cette coalition me paraît plus que jamais indispensable compte tenu de l’ampleur des menaces qui pèsent sur notre destinée commune, pour l’essentiel dues à nos grandes transgressions. Par  » conscience « , j’entends ce lieu intime où chaque être humain peut en toute liberté prendre la mesure de sa responsabilité à l’égard de la vie et définir les engagements actifs que lui inspire une véritable éthique de vie pour lui-même, pour ses semblables, pour la nature et pour les générations à venir.

Source: Babélio

Publicités

2 commentaires sur « Mes lectures 2016 # 1 »

  1. Pour moi la question n est jamais « sommes nous capables..  » car la réponse serait toujours non
    Mais « suis je »
    Et là, la réponse est oui

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s