Publié dans apprentissage, école, Cas d'école, Troubles des apprentissages

Mes quatre fantastiques

Après un trimestre d’observation, de rencontres avec les parents, de tentatives de remédiation pédagogique, je vois un peu plus clair sur le profil de mes élèves.

1- Mon fantastique 1 : mon omniprésent

Il est, comment dire, bien présent dans la classe: tant par sa carrure, tant par ses prises de paroles intempestives. Il donne cette impression d’accaparer l’attention pour éviter d’être seul devant son cahier. Il contourne, il met des stratégies en place pour ne pas travailler. Il se cache derrière une dévalorisation permanente ce qui lui permet de ne pas faire.
Son esprit est bien parasité par une vie familiale bien compliquée et bien angoissante pour un enfant de cet âge. Une vie familiale sur le fil du rasoir, une maman dépressive, un père présent physiquement mais c’est le grand absent de la maison. Ce fantastique-là a du potentiel mais inexploité: il s’empêche de réfléchir. Il recule dans ses apprentissages. Veut-il grandir? Il a eu une relation très fusionnelle avec son ancienne enseignante: une référence de femme stable sur qui il a pu compter.

2- Mon fantastique 2: mon immature  rempli de bonnes volontés

Lui, c’est mon gringalet de la classe, une crevette. Il est tout souriant, un peu agitatus sur les bords. C’est celui qui a le plus avancé des 4. La premier période, son corps sur sa chaise remuait sans cesse, ses mains bricolées et rien n’avançait. Très très immature, il était là car c’est sympa l’école, il y a les copains et la maitresse est rigolote. Mais pour le reste? Aucun intérêt. Un niveau scolaire qui oscille entre le CE1 et le CE2 sauf pour la géométrie car « il l’aime ».l-affiche-officielle-du-film-les-4-fantastiques
Et puis au retour de Toussaint, gros coup de gueule de ma part et grande discussion entre lui et moi. Et là, il m’a dit qu’il en avait marre que ses parents ne lui laissent aucune autonomie. Donc par rébellion, il tenait les rennes par son immobilisme intellectuel. Les devoirs c’était l’enfer. Après une mise au point avec les parents, mon oisillon a pris son envol, un envol régulier. Il est devenu attentif en classe, ses mains n’ont plus bricolé, il a utilisé les aides faites en classe. Il a pris un peu plus ses apprentissages en main. J’ use avec lui de la pommade. Ses yeux s’illuminent quand je le félicite.

3-Mon fantastique 3: Mon intérêt zéro

Lui, c’est celui qui est le plus en difficulté des 4. Il a un niveau CE1. Lui, ce qui est inquiétant, c’est qu’il ne s’intéresse à rien. Avec les autres, il y a toujours quelque chose dans la classe sur laquelle je vais pouvoir m’appuyer pour mettre en valeur leurs réussites. Mais lui, durant 5h et quart, il se met en mode bulle. Il n’est pas méchant, il n’est même pas rebelle. Il fait tout ce qu’on lui demande. Enfin… il écrit surtout. Il recopie tous les exercices et voilà, c’est fini. Après, conjuguer les verbes entre parenthèses, c’est en option: il recopie l’énoncé. Pour contourner son fonctionnement, je lui donne des fiches avec des exercices à trous, il doit les remplir en trouvant la réponse. Alors là, c’est du grand n’importe quoi. Il n’a pas de centres d’intérêt dans sa vie d’enfant. Je trouve ça très grave, cela ne frôlerait-il pas une dépression?
Au fait, j’ai oublié de vous donner quelques éléments sur sa vie familiale. Des parents séparés,un papa qui prend ses enfants très rarement, quand il les prend, il ne veut pas leur faire faire les devoirs. Et cerise sur le gâteau, ce papa est très diplomate, il  a dit à son fils qu’il était nul.

4-Mon fantastique 4: Mon naturaliste

C’est celui que j’ai le moins cerné. C’est un enfant intelligent et très pertinent. C’est un passionné de nature, il « vit » dehors: il construit, il regarde la nature, il s’occupe de plantes…
Lui aussi, comme les trois autres, c’est un enfant très immature. Sauf que lui, il a des réflexions très pertinentes, il a une grande culture et un très bon vocabulaire. Mais lui, il porte sa croix en classe: il serait tellement bien dehors toute la journée. Il aime bien l’école car il y a des copains et que les maitresses sont « gentilles ». Il ne comprend pas l’intérêt des apprentissages scolaires: l’orthographe, la conjugaison… Il écrit…mais on ne comprend pas beaucoup: pas le bon son, les mots ne sont pas segmentés. Depuis que j’ai un peu tapé du poing sur la table et que j’ai un peu secoué les parents afin qu’ils relèvent leurs exigences, ses écrits sont beaucoup plus compréhensibles et son investissement est meilleur. Il a un profil d’apprentissage très dysharmonieux: il oscille entre le CE1 et le CM2 pour la compréhension du monde. Question qui reste en suspens en ce moment: a-t-il un trouble de l’attention?

Voilà, voilou.

 

Publicités

9 commentaires sur « Mes quatre fantastiques »

    1. Je t’accorde que j’observe et j’analyse relativement bien mais en terme d’action, je suis en échec…à part pour un, peut-être.
      😦

      1. je commence à connaître ton dévouement à tes élèves, mais s’il te plait, ne le vis pas comme un échec personnel, l’année n’en est qu’à son début, ils peuvent te surprendre et tu peux encore trouver la clé.. et puis, tu as détecté de tels dysfonctionnements familiaux que tu ne peux pas résoudre les choses si tu es seule. COurage !!

  1. Ah l’immaturité… À te lire je comprends mieux certaines remarques des enseignants, moi ça ne me choquait pas … Une crevette de la fin d’année a le droit d’être immature par rapport à ses compagnons d’école . Mais pour le fonctionnement d’une classe apparemment non… Que faire quand un enfant traîne 1 an de retard affectif avec lui? Lui laisser le temps de vivre non?

    1. Il y a immature et immature. J’ai des enfants de fin d’année et j’en prends compte. Mais concernant mes immatures, ils ont plutôt deux à trois ans de retard affectif.

  2. Tu as réussi à les cerner, tu t’en occupes …tu réussiras à les faire avancer tous les 4.
    J’aimerais connaitre la vision de mon fantastique par la maitresse 😉
    J’en profite pour te poser une question : pour les dictées à trous, tu prends 3 phrases sur 4 ou des mots en – dans la dictée (qui perd du sens).
    Marie

    1. Pour les dictée à trous, je cible les mots à apprendre et la terminaisons des verbes . Ils suivent la dictée comme tout le monde, ils remplissent les trous de ce que j’évalue. Au fil du temps, j’enlève une phrase..le but est tant qu’ils puissent faire la dictée comme tout le monde.

      L’an dernier, j’avais une élève qui était en total panique devant les dictées. Le fait de faire cela, elle a repris confiance et cette année, elle fait les dictées comme tout le monde et elle a de bons résultats. Alors que l’an dernier, à cause de son stress, elle faisait une faute par mot!

      1. Merci Mia 🙂 je trouvais juste bizarre d’avoir le verbe mais pas le sujet dans la dictée. Mon loulou reprend confiance en lui. C’est un boulot de longue haleine dans tous les domaines. Il a eu son « bonnet orange » au club de natation mercredi. Nous le félicitons (même son papi qui l’accompagne à la piscine joue le jeu) et hier soir j’apprends que sur 8 gamins seuls 2 (dont mon R.) l’ont eu. Il n’avait rien dit de spécial juste « on m’a donné une bonnet orange ». On a encore du boulot sur l’estime de soi 😉
        Elle a très bon gout Girly Mogly moi aussi j’adore sa jupe :-). Dans le même style, je rapporte un porte clé Star Wars D2R2 …5 mns plus tard dans les mains de R.
        D2R2 n’était plus un porte clé  » je préfère c’est mieux comme ça ». Marie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s