Publié dans Lecture

Mes lectures #10

design

Ce jour-là, à la médiathèque, j’ai sorti ma liste de livres et là, il y avait « Soie d’Alessandro Baricco« . Je ne me rappelle plus pourquoi je l’avais écrit dans ma liste. qui avait pu m’inspirer? Blog, instagram ou autre?

Bref, je prends ce petit livre. Au début de ma lecture, j’ai bien cru que j’allais abandonner. Je me demandais où allait m’amener cette histoire de vers à soie. J’ai persisté et j’ai eu raison. Car ce fut une belle découverte. C’est un livre d’amour, de sensualité. On fait des aller-retour entre l’Italie et le Japon. Le lecteur suit Hervé Joncour dans sa quête des meilleurs vers à soie mais pas uniquement. Une écriture poétique sans digression.

Très belleS histoireS d’amour

 

Vers 1860, pour sauver les élevages de vers à soie contaminés par une épidémie, Hervé Joncour part au Japon. Entre les monts du Vivarais et le Japon, c’est le choc de deux mondes, une histoire d’amour et de guerre, une alchimie merveilleuse qui tisse le roman de fils impalpables. Des voyages longs et dangereux, des amours impossibles qui se poursuivent sans jamais avoir commencé, des personnages de désirs et de passions, le velours d’une voix, la sacralisation d’un tissu magnifique et sensuel, et la lenteur, la lenteur des saisons et du temps immuable.

Source Babelio

soie5

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s