Publié dans Lecture

Mes lectures 2017 #11 et #12

design

Je continue à découvrir la littérature islandaise , pour l’instant sous le prisme du roman policier.

Sous le conseil de Corinne, j’ai découvert un nouvel auteur islandais : Arni Thorarinsson avec « Le crime histoire d’amour ». Ce fut une lecture déconcertante car je m’attendais un roman policier classique mais pas du tout. C’est l’histoire d’amour au destin tragique. Il n’y pas d’enquête policière, c’est pour cela que c’est déconcertant. Mais il y a quand même une enquête, une enquête sur sa propre vie. Frida, qui fête ses dix huit ans veut comprendre son passé, son enfance, pourquoi ses parents se sont séparés?

Ce que j’ai apprécié c’est que durant la lecture, on découvre les divers points de vue des protagonistes. Sans aucun doute, je vais continuer à découvrir cet auteur, car j’ai envie de lire une histoire plus classique de roman policier.

Avant ils étaient heureux, une famille heureuse, et puis ils l’avaient appris et leur vie était devenue un enfer. Ils ont tout caché, surtout pour leur fille, mais se sont engagés à lui parler le jour de ses dix-huit ans. Tous les trois ils ont attendu ce jour et craint son arrivée. La mère veut, contre vents et marées, tenir sa promesse. Le père doute que la vérité les libère du cauchemar qu’est leur vie. La fille se révolte, essaie de survivre, de les tenir à l’écart, elle les hait autant qu’elle les aime. Elle vit loin d’eux, entourée d’amis bien intentionnés, qui l’aiment, eux. Le Crime est l’histoire inquiétante d’une journée fatale, dont le souvenir obsède longtemps le lecteur, épouvanté et désolé de ce grand gâchis que peut être toute vie. Arni Thorarinsson prouve, une fois encore, son immense talent.

Source Babelio

Pour la seconde lecture, j’ai repris un livre d’Arnaldur Indridason « La femme en vert ».

la-20femme-20en-20vert

Cette lecture fut très enthousiasmante. L’histoire m’a tenue en haleine. Il y a une enquête menée par le commissaire Erlendur: une enquête pour retrouver l’identité d’un squelette. Ce n’est pas simplement une enquête, on y côtoie la violence conjugale et la construction des personnalités des enfants de ce couple. Il y a plusieurs histoires dans ce livre dont celle de l’inspecteur avec sa  fille.

Indridason maintient le suspens jusqu’au bout pour l’identité du squelette. Avec ce livre, j’ai appris que l’Islande avait été un pays qui avait accueilli les anglais pendant la seconde guerre mondiale.

Je vous le recommande chaudement.

Dans un jardin sur les hauteurs de Reykjavik, un bébé mâchouille un objet étrange… Un os humain !
Enterré sur cette colline depuis un demi-siècle, le squelette mystérieux livre peu d’indices au commissaire Erlendur.
L’enquête remonte jusqu’à la famille qui vivait là pendant la Seconde Guerre mondiale, mettant au jour les traces effacées par la neige, les cris étouffés sous la glace d’une Islande sombre et fantomatique…

Source: Babelio

 

Publicités

3 commentaires sur « Mes lectures 2017 #11 et #12 »

  1. Oui Arni Thorarinsson est déconcertant je partage totalement ton analyse. Il faut s’accrocher aux 100 premières pages puis ensuite on a envie de connaître le fin mot de l’histoire! Contente d’avoir pu partager cette decouverte littéraire avec toi!

  2. Ça y est j’ai lu Le Crime. Quelle histoire tragique qui interpelle aussi sur la société qui amène les gens à vivre de tels extrêmes (de la mère de l’époque hippie post 68 à la fille anarchiste tendance « Islande insoumise »). Arni donne des sentiments aux gens en perdition que l’on croise en ville sans plus les voir ! Poignant… et noir…
    par contre je lis moins que toi donc STP reste sur les Arnaldur où j’ai un peu d’avance 😀

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s