Publié dans Coup de coeur, Lecture

Mes lectures 2017 #18

P1300354

C’est parti pour que cet auteur islandais de polar devienne un de mes chouchous.  Sans préambule, je l’ai beaucoup aimé.

Mais qui a bien pu tuer cet employé d’hôtel solitaire qui vivait dans la cave de l’hôtel, ancien enfant-star? Au départ, l’enquête piétine car on ne connait rien de cet employé. Chose originale dans ce roman, c’est qu’on reste quasiment que dans l’hôtel, il faut dire que notre cher inspecteur n’a pas envie de le quitter cet hôtel. Il y a même élu domicile. Ce n’est pas une histoire bien trash, c’est une histoire triste et en plus il ne fait que neiger. L’auteur ne nous le dit pas mais je me suis imaginée que la plupart de l’histoire se passait dans l’obscurité des jours hivernaux très courts de l’Islande.
Malgré que l’histoire du mort soit triste, que notre inspecteur ne soit pas joyeux non plus, j’ai trouvé l’histoire belle. Cela me change des Thilliez où franchement je n’imagine pas dire que ses histoires soient belles 😉

Et toujours en filigramme, l’histoire, l’enfance de notre inspecteur.

Mauvaise publicité pour l’hôtel de luxe envahi par les touristes!
Le pantalon sur les chevilles, le Père Noël est retrouvé assassiné dans un sordide cagibi juste avant le traditionnel goûter d’enfants.
La direction impose la discrétion, mais le commissaire Erlendur ne l’entend pas de cette oreille.
Déprimé, assailli par des souvenirs d’enfance douloureux, il s’installe dans l’hôtel et en fouille obstinément les moindres recoins …

source : Babelio

design

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s