Publié dans Consommation éclairée, projet

Notre potager en permaculture #5: le compost

IMG_4569

Késako le compost?

Le compost c’est du terreau fait maison 😉 Avec le compost, l’idée c’est de faire comme dans une forêt sauf qu’avec un compost, cela va plus vite.

Les avantages:

  • Réduire nos déchets alimentaires. Au lieu de jeter à la poubelle, nos déchets alimentaires, on les met au compost. Par chez nous, une partie de nos déchets alimentaires sont relevés par le service des collectes des ordures. Ils permettent d' »alimenter » une usine de méthanisation.
  • Produire son propre terreau pour son jardin. Ce qui garantira sa provenance et sa qualité.
  • Le compost va produire une terre riche en nutriment mais grumeleuse. Les végétaux vont pourvoir s’enraciner facilement.

 

Où  faire le compostage?

Le compost peut être mis dans un silo, un contenant spécial…Pour ceux qui veulent se lancer dans le compostage dans un appartement, il y a une bonne alternative, c’est le lombricomposteur.
Chez nous, le chef du compost, l’Homme a choisi un endroit de notre jardin pas au soleil. Nous n’utilisons pas de contenant.

Quelques principes pour obtenir un compost de qualité:

IMG_3204

  • Varier les déchets: végétaux riche en carbone,  d’autres riches en azote…
  • Ne pas mettre de viande, pas de coquilles d’oeuf (on peut en mettre mais broyées)
  • tenir le compost humide.
  • le mélanger de temps en temps.

P1300420

  • notre compost étant petit, l’Homme  met que des petites quantités d’éléments.

 

La qualité du compost:

L’Homme est ravi de son compost. Quand nous avons mis en route notre potager, nous avons pu profiter d’une première quantité de compost fait. En le remuant, nous avons pu trouver à l’intérieur des larves de cétoine.

P1300418

P1300419

L’Homme étant un professionnel (animateur environnement) , connait très bien les petites bêtes. Il a su identifier ces larves. Celles -ci à al différence des larves de Hanneton sont un plus pour notre jardin. Les larves de cétoines recyclent la matière organique (ce sont des décomposeurs) et donc améliorent le compost. Et roulement de tambour, la cétoine ne s’attaquent pas aux racines des plantes…ce qui est un grand avantage pour le jardinier.

Si vous souhaitez en savoir plus, cliquez ICI

Dans un prochain post, une assistante du jardinier : la coccinelle

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s