Publié dans école, éducation, Réflexion

Plus d’illusions, est-ce grave?

591925d074d8432b7df67013aca621f2

Au début de ma carrière, je ne comprenais pas ces instits blasés que je rencontrais dans les réunions. Je m’offusquais de ces enseignants qui ne prenaient plus acte des changements de programme.

J’étais jeune dans le métier et j’étais remplie d’illusions. Le hasard de la vie m’a amené à devenir enseignante à 31 ans. Ce métier je l’ai vraiment eu dans la peau, il m’a consumé, il m’en a fait perdre le sommeil. Il est passé si souvent en priorité dans ma vie.

Travailler pour des enfants, auprès des enfants c’est passionnant. Être enseignant c’est un beau métier. On éveille des enfants, on les ouvre au monde. Avec les grands, on leur développe l’esprit critique. Certes, n’oublions pas que nous leur transmettons des savoirs.

Quand je suis devenue enseignante, j’étais si fière de faire partie de cette grande aventure « l’Education Nationale ». J’étais fière d’enseigner dans l’école publique…quelle chance nous avons d’être dans un pays qui offre à nos enfants l’instruction gratuite et pour tous: étrangers, handicapés, sans discrimination aucune. Waoouh! quelle chance nous avons! mais nous l’avons oublié. La morosité ambiante nous fait oublier toutes les belles choses de notre pays.

Les premières années j’étais contrariée par toutes ces remarques contre l’école, contre le enseignants. J’étais peinée vraiment. Et puis, un jour, je suis devenue hermétique à tout cela, les remarques ont glissé…ou peut-être était-ce le début de l’érosion…de la perte de mes illusions.

Puis il y eut le règne de Nicolas Sarkozy, nous fûmes malmenés. Moi, en tant que directrice, ce ne fut pas toujours simple beaucoup de pressions. Et puis nous dûmes cohabiter avec un programme ahurissant. L’érosion de mes illusions a continué.

Sous Hollande, j’ai eu des sursauts de joie, ce fut les montagnes russes. Les grandes transformations furent entamées mais inachevées. Et plus la transformation s’engageait, plus les attaques, les hostilités s’amplifièrent. Les gens ont manqué de raison, de recul, de sagesse et n’ont plus analysé ces transformations avec le recul nécessaire, ils ont juste réagi…surréagi. L’érosion de mes convictions a pris de l’ampleur.

Et là, nous sommes rentrés dans une nouvelle ère de changements. En tant que citoyenne, je suis assez enthousiaste d’avoir du renouveau dans la classe politique. Je suis fière d’avoir un jeune et brillant président. Je savais très bien que les rythmes scolaires allaient être remis sur le tapis. Mais voilà les rythmes scolaires vont être choisis par les maires. Ce qui se passe à l’école, va être décidé par les maires. A cette annonce si rapide et sans évaluation du dispositif existant, quelle chose en moi a cédé. Je n’ai plus envie de résister…Je ne sais pas encore si c’est irréversible mais je n’y crois plus. J’ai perdu mes illusions. Je crois que je n’aurai plus la foi de continuer ma formation au CAFIPEMF. Je rêve d’un autre métier.

Je crois que je suis résignée aucune transformation est possible. Je ne sais où l’avenir va me mener mais il est possible que cela soit ailleurs. Wait and See.

Publicités

10 commentaires sur « Plus d’illusions, est-ce grave? »

  1. je te comprends…. Je me résigne aussi, en tant que maman, de voir que personnel aujourd’hui dans l’administration de l’EN ne prend en compte les spécificités d’un enfant qui ne rentre pas dans les cases ! Malgré les demandes des instits, l’engagement des enseignants et de la directrice, … on sort le parapluie, on se cache derrière des textes de lois, derrière des abérrations… « ben oui, madame, on sait que c’est fou, ridicule, mais c’est comme ça, je ne peux rien pour vous » …. mes illusions perdues vont sans doute me pousser vers le privé, ou une solution humaine m’a été proposée … pour une fille d’enseignants de la République, c’est dur, mais je dois penser avant tout au bien-être de mon fils …

    1. C’est tout ça qui m’érode. Quelquefois, nous arrivons à amarrer un loulou aux apprentissages. Il commence à prendre son envol avec quelques heures de retard mais il volette. Et puis il part au collège et badaboum.
      Il y a tant de choses qui grippent, qui creusent les inégalités.

  2. et je suis d’accord … pourquoi est-ce aux maires de prendre de telles décisions, alors qu’on n’a aucun retour sur les avantages et les inconvénients des rythmes mis en place, sans interrogation des enseignants, des parents, …

    1. L’éducation n’arrive pas à suivre les évolutions de notre société. Et puis l’école qui cristallise les problèmes sociétales. Tout le monde la regarde avec méfiance, agacement…L’école ne peut plus garantir d’accéder à un emploi.

  3. C’est dur effectivement de perdre ses illusions! Comment fait-on pour continuer à y croire et à se battre? Il y a des jours où l’on ne voit pas le bout du tunnel. Alors faut-il chercher d’autres solutions? En inventer de nouvelles? C’est intéressant de vivre à l’étranger, on y voit de nouvelles manières de faire (et comme en France, il y en a de bonnes et des moins bonnes). Mais on a aussi un autre regard sur son pays, on prend du recul et on voit toutes les bonnes choses (et les moins bonnes choses). Le monde change, comment fait-on à notre échelle pour le faire avancer? Je n’ai pas la solution mais j’essaie de faire du mieux que je peux autour de moi en espérant que comme les ronds dans l’eau après y avoir jeté une pierre, cela touche de plus en plus de monde… bon courage Mia. Je pense à toi depuis l’autre bout du monde. Je suis sûre que tu as un impact positif sur les gens et les enfants qui t’entourent!

    1. Ce qui est usant, ce qui fait perdre ses illusions dans l’Education Nationale: ce sont ces éternels aller-retour, ces modifications sans bilan, l’immobilisme des enseignants, le corporatisme…j’ai l’impression que rien ne peut changer en profondeur. Les français râlent mais ils ne veulent rien changer, ils manquent d’enthousiasme…dommage!

      1. Il nous faut des hommes ou femmes politiques qui foncent et qui ne cèdent rien face à ce mobilisme.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s