En panne de confiance en soi

IMG_5922

Je ne peux que constater d’année en année qu’il y a un bien grand nombre d’enfants qui ne sont pas très bien dans leurs baskets. Beaucoup d’enfants sont en panne de confiance de soi, ne s’estiment pas bien. Cela interpelle.

Comme je dis, toujours à ma réunion de rentrée, si un enfant n’est pas bien dans sa tête, il y aura très peu de chance qu’il puisse s’investir dans ses apprentissages.

Quelques exemples vécus illustrant mon propos:

  • Lui, il était en classe mais il espérait que sa maman n’ait pas un malaise seule chez elle. Elle était atteinte d’épilepsie, Lors de crise, elle tombait raide parterre et souvent se cassait quelque chose.
  • Elle, elle a un papa militaire qui pourrait aller dans un pays pour combattre ou être amené à intervenir lors d’attentat. Son papa lui a dit qu’il ne fallait pas aller à la mer car sûrement qu’il y aurait un terroriste qui cache une arme sous sa serviette.
  • Lui, son papa a décidé de tirer un trait sur ses enfants. Il n’est plus jamais venu chercher ses enfants donc la maman a dû demander à la justice d’enlever son autorité parentale.
  • Lui, il ne peut pas lire dû à une grande dyslexie et il échoue dans quasiment toutes les matières.
  • Lui, il a des parents divorcés qui se déchirent donc il fait tampon.
  • Elle, elle ne veut pas être un problème pour sa famille comme son frère ainé. Alors elle vise la perfection.
  • Lui, en CM2, on le protège de tout, on ne lui laisse rien faire car on pense qu’il va échouer. La mère se mêle de tout jusqu’à, à intervenir dans ses conflits avec ses camarades.

Je vous cite des exemples frais, des enfants stressés pour diverses raisons. En tant que professionnels, nous ne pouvons pas faire comme si cela n’existait. Nous devons avoir les mêmes exigences, le cadre est le même, mais l’approche sera différente. On peut discuter avec ses enfants, compatir et agir avec eux afin que ce stress diminue. Bien évidemment que les parents doivent être partie prenante. C’est ce qu’on appelle la co-éducation: trouver ensemble quel moyen on peut apporter à l’enfant pour l’alléger dans son stress.

Nous avons besoin dans notre vie d’un seuil minimal de stress. Il peut être créé par des objectifs accessibles et stimulants, des échéances réalistes, des changements voulus, en cohérence avec le projet de vie, les valeurs, les capacités de chacun. C’est alors une énergie positive nécessaire à la mobilisation des ressources, à la motivation, à la performance.
Cependant, nous pouvons être soumis à un autre type de stress. Il émane de situations ressenties comme menaçantes, contraignantes ou déplaisantes, ou nous avons l’impression de ne pas disposer des ressources nécessaires pour y répondre. C’est alors un stress négatif qui induit une diminution des performances et mène à l’épuisement. Ce stress est le plus grand ennemi du cerveau. Il affecte l’hippocampe qui est le lieu de la mémoire et de l’apprentissage.
Publicités

7 commentaires sur “En panne de confiance en soi

Ajouter un commentaire

  1. Cela n’est pas évident de jongler a tous les problèmes pour un enfant qui ne devrait pas vivre dans les problèmes d’adultes .. l’homme qui fait peur avec les terroriste n’aide en rien, les divorces ne devraient jamais mettre les enfants comme enjeu .. etc

  2. Je suis peut être naïve mais en quoi est ce nouveau tout cela: divorces, violence, pression familiale… pourquoi cela stresse plus les enfants aujourd’hui ? Peut être la pression sociétale s’est elle ajoutée ?
    Pensée iconoclaste: si tout le monde se mêle de la vie des enfants en plus des parents (la co-education) cela ne les stressent ils pas?
    Bonnes vacances en espérant qu’elles soient destressantes pour petits et grands!

    1. Moi, je ne m’en mêle pas. Je constate, je comprends, je compose avec et j’espère que l’école apportera autre chose, un plus, une différence…par contre, en 2017, grâce aux neurosciences, nous ne pouvons pas nier l’impact du stress, de l’inquiétude sur les apprentissages.

      1. Oui le stress nuit aux apprentissages . Mais je valorise le cocon familial comme lieu serein contre l’agressivité du monde. Sans doute une réaction aux « bonnes intentions » de tas de gens qui confondent enfant adopté et enfant public et s’immiscent dans notre vie; et aussi aux attentats qui nous ont frôlé de si près (l’école s’est sentie investie d’une mission psychologique voire psychiatrique que je n’ai toujours pas compris). Bref pas fan de la co-éducation !

      2. Toi, tu es structurée, avec ton homme, tu éduques ton fils et l’école joue son rôle principal avec lui. Mais il y a des parents pommés, débordés…qui ont besoin d’une aide, de conseils, de la bienveillance…

  3. en te lisant, je pense à tous les enfants que je côtoie, avec mes enfants à moi, dans l’association où j’interviens… et je suis totalement d’accord avec toi. Un enfant en souffrance ne peut entrer en apprentissage ! La co-éducation, c’est ce en quoi je crois, et je dois dire que cette année, je suis une maman chanceuse de ce côté là : l’institutrice a demandé à entrer en contact avec l’orthophoniste de mon Loulou, qui est elle-même en contact avec le psychologue scolaire et moi… nous parlons tous d’une seule voix, sur le même chemin avec lui, lui expliquant le même but, chacun avec ses mots et sa sensibilité … le tout en lien avec le milieu hospitalier qu’il fréquente encore malheureusement beaucoup. Une belle équipe, je dirai, qui s’est mise en place presque naturellement, juste avec l’envie de chacun, et au final, un loulou qui comprend de mieux en mieux que parfois, il y a des règles à respecter, un jeu à jouer, que c’est parfois dur, mais qu’on en est tous conscients, et qu’on sait ensemble reconnaître ses avancées, ses progrès. En un mois, il s’est déjà beaucoup apaisé, a bien progressé, et grandi, dans sa tête aussi.
    Merci à toi d’être de ces instits qui se sentent concernées par leur métier, leur mission.

    1. Je suis contente que ton loulou soit entouré de personnes qui sont bienveillantes et attentives à ses besoins et à son rythme. Bises

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :