Zone de turbulence

Photo 08-01-2014 12 04 07

Fin du mois de septembre début octobre, je suis passée dans une zone de turbulence. Les vieux démons sont réapparus, sont venus me susurrer des doutes au creux de mes nuits. Ils sont venus avec leur lot d’insomnie.

Au travail, des doutes effroyables m’ont accaparée. Plus de secrétaire, mon boulot de directrice vampirisant et une tonne de frustrations .

Depuis quelques années, dans ma classe j’ai des loulous quelque peu déconcertants qui me pompent une très grande énergie, qui me demandent sans cesse de réinventer ma pratique. Ces enfants-là me questionnent, me mettent souvent en échec. J’ai trop souvent grincé des dents, trop souvent eu envie de jeter l’éponge face aux impasses. Cette année, dans ma classe j’ai un enfant non lecteur , non « écrivain » dû à une grande dyslexie. Et j’ai deux enfants avec un TDA avec hyperactivité avec des troubles d’apprentissage associés ou autre. Vous me direz que c’est ça dans toutes les classes maintenant. Oui mais des fois le manque de formation et notre système nous laissent nous dépatouiller avec ces enfants.

Depuis quelques années, j’ai l’impression de ne plus pouvoir créer, me lancer dans des projets. Je suis frustrée.

Et là, cette année, plus d’emplois aidés donc à la trappe ma secrétaire que j’avais à mi-temps. Je suis une directrice sans jour de décharge. Ce qui veut dire que dès que j’ai 5 mn ou le temps d’une récréation, je me précipite pour faire de la direction. De plus, mon élève non lecteur, n’étant pas autonome face la consigne me demande de jongler, de mettre en place des activités dans lesquelles il va être autonome.

Alors un jour, je me suis sentie aspirée par l’ampleur de la tâche. Dans ma tête, une idée ne faisait que me hanter « Vais-je un jour reprendre du plaisir dans mon enseignement? ». Alors la tyrannie du mental y allait de bon train.

Puis au bout de 15 jours de cadence mentale vertigineuse, je me suis rappelée que j’avais désormais des outils pour me recentrer, pour arrêter de vivre dans ma tête.

J’ai plus médité: le soir, je me suis fait une séance supplémentaire de médiation. Je ciblais des médiations guidées autour des pensées envahissantes, du stress…

Je me suis mis des post-it « Just breathe ». La page de verrouillage de ma tablette a cette injonction aussi. J’ai tenté de mettre à distance les éléments toxiques. J’ai continué de lire, j’ai regardé des vidéos inspirantes ou écouter des podcasts.

J’ai complété mes compléments alimentaires avec de la rhodolia.

Et puis au fil du temps, j’ai réussi à sortir la tête  de l’eau. J’ai eu l’impression de vraiment être plus présente pour mes élèves, de mieux vivre le présent dans ma classe. J’ai réussi la dernière semaine à me mettre à jour sur mes affichages, sur mes classeurs qui auraient dû être fait depuis le début septembre.

Je ne sais pas comment va se dérouler cette année dans ma classe. Peut-être que cette année sonne la fin de cette aventure dans cette école. Peut-être qu’il est vraiment temps de partir, de tourner la page car là, dans cette école de deux classes, j’en ai fait plus que le tour.

 

Publicités

4 commentaires sur “Zone de turbulence

Ajouter un commentaire

  1. Bravo d’avoir réussi à relever ce défi malgré le manque de soutien et les incertitudes. J’espère que tu arriveras à tenir ce rythme jusqu’à la fin de l’année scolaire.
    Plein de courage à toi.

  2. Je lis toujours avec soin tes différents textes. Celui-ci me parle tout particulièrement. Je viens même de me le rappeler et de le relire après une séance de méditation sur le thème de ma Slow Life. Ton texte est encourageant, je traverse la même zone de turbulence que toi avec tous ses questionnements. Alors je ralentie pour respirer. Je prend du fer car je suis à limite de la carence et du magnésium mais j’aimerai bien connaître tes compléments alimentaires. L’automne est pour moi toujours une traversée du désert tant à cause de la charge de boulot que du manque de sommeil. Je vais donc acheter une lampe de luminothérapie et hop ça repartira, comme chaque années 😜. Bise

  3. Quel plaisir de lire tes articles ce soir… on se sent tellement mieux lorsque l’on vit pleinement en conscience, parfois j’ai tendance à m’eparpiller et je m’épuise physiquement et mentalement, alors je médite comme toi et je me recentre .. Merci pour ces partages et du temps que tu a pris pour visiter et lire mes articles car tu es aussi la première 🙂 Douce nuit à toi

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :