La pensée dysfonctionnelle

IMG_6324

Durant notre beau projet avec notre psychologue scolaire, nous avons travaillé sur les pensées fonctionnelles. Cela a fait beaucoup écho avec mes diverses lectures sur le développement personnel.

(…) ce n’est pas le monde extérieur qui est la cause de nos émotions et de notre humeur, mais seulement la représentation que l’on en a et les pensées qui nous traversent l’esprit

source: http://therapie.cognitive.free.fr

Le psychologue scolaire a essayé de leur montrer que souvent une pensée nous empêchait de faire. L’intérêt est de mieux se connaitre et de se poser les bonnes questions.

Exemples:

  1. Un enfant nous disait qu’il n’avait pas demandé quelque chose à son père car il pensait qu’il allait lui dire non. Ensemble, nous avons décortiqué cette pensée: peut-être qu’en effet, le papa allait lui dire non, mais peut-être pas. Et tant bien même que le papa allait lui dire non, il aurait pu essayer de faire un compromis. Mais en tout cas, ne pas essayer ne lui avait pas permis d’ouvrir la voie d’un possible accord.
  2. Un enfant nous parlait de son stress devant sa feuille. Le psychologue scolaire a remonté avec le chemin de sa pensée. L’enfant a su nous dire qu’elle s’était dit au moment de l’exercice qu’elle n’y arriverait pas et qu’en plus, elle a échoué. Avec elle, on a pu lui montrer que son stresse causé par ses pensées ne lui avait pas permis d’essayer. Donc elle n’avait pas réussi mais ce n’était pas forcément dû à son manque de capacités.

Maintenant qu’il n’y a plus d’interventions avec le psychologue scolaire. Je continue d’essayer de pointer avec mes élèves quand ils ont eu une pensée dysfonctionnelle. Très souvent leur manque de confiance en eux crée la pensée dysfonctionnelle « Je suis nulle »,  » Je vais pas y arriver. »…

L’interprétation de notre environnement, de l’événement extérieur va déclencher une réaction qui aura été influencé par notre état émotionnel dans lequel on se trouve. Pour un même événement, les individus ne réagiront pas tous de la même manière.

Publicités

3 commentaires sur “La pensée dysfonctionnelle

Ajouter un commentaire

  1. Quelle bienveillance de bien prêter attention à leurs sentiments à ces enfants.. c’est beau ! Je travaille dans une cantine scolaire à l’école primaire et je dois dire que les gens ont tendance à mettre les enfants dans des cases comme tu disais, ils ne font pas attention aux causes du pourquoi un enfant est excité, en colère ou triste.. si chacun se préoccupait de l’humeur d’autrui le monde serait si chaleureux ..

    1. Pour être honnête, je suis un être humain avec ses failles. Il y a des fois , certaines attitudes m’agacent, m’irritent et là, grrrr la vilaine maitresse 😉

      1. Je comprend ! Quand je vois les enfants faire des piles d’assiettes et qu’elles tombent tous par terre la aussi j’ai envie d’être vilaine 😛

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :