L’impermanence

Dans le bouddhisme, une des caractéristiques de la vie est l’impermanence des choses, des événements, des émotions, des bonheurs, des malheurs. Rien ne reste comme ça, tout est changement.

C’est quelque chose qui m’imprègne beaucoup. Cette caractéristique est présente en moi, elle m’aide beaucoup lorsque je traverse une tempête émotionnelle. Dans ces moments-là, je me susurre « t’inquiète, poulette, ça ne durera pas, cela passera à un moment donné. »

Les moments difficiles de ma vie ont laissé des traces en moi, ont laissé comme un tatouage, ce qui me permet de ne pas oublier qu’à des moments de ma vie, j’ai ressenti des émotions fortes, des émotions qui m’ont énormément troublée. Mon corps se rappelle de ces sensations difficiles où j’ai cru que je me perdais. Mon corps se rappelle ces sensations où tu crois que plus jamais tu arriveras à t’amarrer à la terre ferme, à l’apaisement.
Ces moments sont passés avec un peu ou beaucoup de temps. Lorsque je me retourne vers ces moments, l’impermanence prend forme. Ces sales moments sont quand même passés.

Certes, c’est aussi pareil pour le bonheur. Tout moment qui nous apparait comme un petit joyau de bonheur à l’état pur, il faut en profiter à l’instant où on le vit. Vivre pleinement ces moments de bonheur au moment même et en être conscient les rend encore plus intenses.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :